Le film de Yann ARTHUS-BERTRAND : "HOME"

Publié le par djose4

Bonjour,
Vendredi 5 juin 2009, Yann ARTHUS-BERTRAND ,aidé dans la réalisation par Luc BESSON, nous a averti et rappelé avec de belles images que nous vivons avec notre planète Terre et que ce n'est pas celle-ci qui vit pour nous.
Son film HOME a bien mis en avant les tenants et les aboutissants de l'évolution de notre monde si nous gaspillons ou abusons de ses ressources.
A) Nous prenons conscience de notre dépendance vis-à-vis de l'eau et du pétrole.
* Pour l'eau : 
- nos systèmes d'irrigation archaïques ou défectueux (fuites dans les canalisations d'eau potable), la folie des grandeurs d'avoir des plans d'eau et piscines privées, la carence en stations d'épuration font que nos cours d'eau et mers s'assèchent ;
- sa pollution apporte des maladies parmi les plus pauvres qui peuvent créer des épidémies voire des pandémies qui vont toucher tout le monde ;
- Notre nature n'est pas en reste car elle est touchée par les sècheresses : désertification, disparition des espèces, aliments dangereux à la consommation.
* Pour le pétrole :
- la pollution est la première cause néfaste du pétrole. Elle est d'autant plus accrue par notre dépendance de tous les jours : carburant, pétro-chimie.
- c'est une ressource qui va s'épuiser dans les prochaines années; d'où la necessité de trouver une énergie de remplacement ;
B) Les priorités des budgets des Etats ? De façon général l'Armée et l'Armement. Lors du débat qui a suivit le film sur France 2, une suggestion a été faite concernant l'orientation de l'armée vers des missions "vertes".
C) L'écologie est présentée comme une nouvelle mode. Les entreprises et industries font du "green".
Le problème est que toute mode passe mais, si celle-ci passe, nous pouvons tous nous dire adieu.
D) 50% des cultures sont destinés aux agro-carburants et à l'alimentation des animaux qui finiront chez le boucher. La sous-alimentation ou malnutrition n'est toujours pas éradiquée malgré les progès qui ont été faits.

E) Les pays les plus riches en ressources naturelles sont en fait les pays les plus pauvres. Toutes ces richesses sont destinées prioritairement aux pays développés et les pays émergeants.

F) Les solutions pour rééquilibrer notre écosystème : les énergies renouvellables (solaire, vent, courants marins, ...), favoriser une alimentation bio ou provenant du commerce équitable.

G) La chasse ou pêche intensive et dérèglementées amènent la disparition d'espèces animales ou végétales.
Mais, si on se positionne au regard de l'Histoire mondiale, les guerres idéologiques, éthniques et civiles font également des ravages.
 
Les bons gestes de chacun appliqués majoritairement vont amenés les politiques à s'ancrer dans des solutions socio-économiques écologiques.
Autre constat, c'est l'entretien de la pauvreté (ne pas manger sainement à sa faim et ne pas avoir un logement salubre pour s'abriter)  faite au détriment des droits fondamentaux de l'Homme et à la nécessité du sens du partage qui vont mener notre planète à l'échec.

Cordiales salutations,
djose4

Commenter cet article