Danse : la maturité de DALS saison 4

Publié le par djose4

La maturité de "Danse avec les stars" saison 4

 

L'article est mon ressenti personnel concernant l'émission de cette saison 4 qui a été diffusée sur TF1.

 

Cette émission existe depuis 4 ans et tous les ingrédients sont présents pour son succès et pour la mise-en-valeur de la Danse. L'émission contribue à changer de cette époque où la danse était perçue comme ringarde et dénuée de tout intérêt pour les jeunes générations. Les émissions qui restent en mémoire sont "Thé Dansant" à l'époque de Jacques MARTIN ou celles de Pascal SEVRAN.

 

La danse "populaire" c'est avant tout festif en réalisant des gesticulations souvent désordonnées; et on n'a aucune autre valeur dans la vie de tous les jours peut-on encore penser. L'image de la Danse, c'est aussi l'affaire de professionnels du spectacle ou de gens surdoués tels que par exemple Mickael Jackson, Mylène Farmer, John Travolta. La Danse, c'est perçu comme quelque chose de sérieux, avec un code vestimentaire ridicule et trop rigide enseigné par des professeurs hautains, souvent âgés et imbus de leur personne.

 

Tout en étant imprégné de tous ces clichés, le concept de l'émission "Danse avec les stars" donne malgré tout un coup de pied dans cette fourmilière de préjugés.

 

Voici pourquoi :

- c'est une émission de danse que l'on n'a plus honte de programmer un samedi soir à 21 H à la télévision ;

- ce ne sont pas les présentateurs qui ont la vedette mais bien la découverte de la Danse au travers de différentes personnalités. De plus, les présentateurs sont de plus en plus complices avec les stars, juges et danseurs au fil des saisons et cela rajoute de la convivialité ;

- grâce aux réseaux sociaux utilisés (et à la possibilité de voter par SMS), le spectateur peut participer aussi activement à l'émission comme s'il faisait partie du public ;

- les professeurs de danse sont montrés avant tout comme des personnes chaleureuses et accessibles. Ils sont méthodiques et professionnels malgré tout ;

- la plupart des stars qui participent jouent sérieusement le jeu tout en gardant leurs spécificités (humoristes, sportifs, comédiens, chanteurs ). Ils restent  humbles durant leur apprentissage;

- les juges ont des sensibilités différentes concernant les 2 critères principaux de jugement : l'artistique et le technique.

Comme les présentateurs, ils sont de plus en plus complices au fil des saisons. Ceci donne plus de sens à leur jugement concernant les personnalités qui est de pousser à la progression ;

- les danses (ou plutôt chorégraphies) effectuées ne sont pas répétitives et certains concours entre personnalités met en valeur les possibilités ludiques de la danse ;

- les différentes vidéos qui montre les moments principaux de l'apprentissage des différentes danses permettent au spectateur de s'identifier à la star quant à ses peurs relatives à la difficulté, les erreurs qui peuvent être faîtes durant les répétitions d'un mouvement ou d'une figure. Les vidéos montrent également la complicité qui peut naître entre l'élève et son professeur.

 

La Danse est montrée comme la possibilité corporelle de répondre  à un besoin de communiquer ses émotions. Cette expression est facilitée par la musicalité de la chanson qui accompagne la chorégraphie.

 

Au fil des ans, les danseurs professionnels acquiert en notoriété et certains se retrouvent régulièrement en final tels que Katrina Patchett ou Christophe Licata. Pour l'instant, aucun danseur professionnel n'a remporté 2 fois le trophée DALS avec son ou sa partenaire "star".

 

Durant cette saison, toutes les danses ont été à l'honneur puisque nous avons eu des prestations de danses bollywood, de la danse contemporaine, du boléro, du jazz et même des danses traditionnelles. Toutes ces danses ont été mises en valeur par de bons effets de lumières, des chanteurs présents sur le direct et des prestations en intermède des danseurs professionnels.

 

Ceci dit, les années passants, ce concept risque de toucher à ses limites sur un plan médiatique car certains danseurs peuvent prendre plus de notoriété que d'autres et influencer les votes du public. Une fois l'émission terminée, il n'y a pas un réel souhait de donner un petit coup de pouce aux écoles de danses ou aux spectacles qui peuvent concerner un danseur amateur potentiel.

Publié dans La Danse, DALS, TV

Commenter cet article