Domaines d'applications impression et imprimantes 3D

Publié le par djose4

Les domaines d'applications de l'impression 3D en général et des imprimantes 3D en particulier

 

A) Présentation de l'impression 3D et des imprimantes 3D

 

Imprimante 3DLa nouvelle révolution annoncée est celle de l' impression 3D en général et des imprimantes 3D en particulier. Elle sera très probablement d'une ampleur similaire à celle de la révolution industrielle, l'imprimerie de Gutenberg, l'informatique et la téléphonie mobile réunies.

L'inventeur de l'impression 3D est Charles Hull.

 

Cet article sera régulièrement de mon blog "Changeons d'époque" sera régulièrement mis à jour afin de relater tous les bouleversements auxquels il faut s'attendre concernant cette révolution technologique (voire sociétale) annoncée.

 

Les imprimantes 3D , tels des petites usines de fabrication, permettront au grand public de créer chez soi de réels objets à l'aide de logiciels de Conception Assisté par Ordinateur (C.A.O) .Des fichiers seront disponibles dans des banques de données qui seront accessibles sur le web.

 

Certaines de ces machines sont déjà en vente. Elles ne fabriquent que des objets en plastique.

 

Les objets pouvant être fabriqué sont divers : objets décoratifs, objets utilitaires, articles de cuisine, pièces de rechanges, des prototypes, des maquettes, des jouets, des outils.

 

B) Principes de fonctionnement de l'impression 3D

Le principe est l'application de plastique chauffé (fusion) par couches afin de former l'objet. La conception de l'objet peut durer plusieurs heures. Ensuite, il y a également une phase de refroidissement (solidification) à prendre en compte.

Il existe aussi des méthode par le laser et par stéréolithographie.

 

Les matières plastiques utilisées sont le ABS ou le PLA . Elles sont vendues sous forme de rouleaux de fils.

 

Suite au processus d'impression, il reste beaucoup de déchet et il est important de prévoir un programme de recyclage.

 

 

 

Comme ce fut le cas pour les imprimantes à jet d'encre, les imprimantes 3D vont voir leur prix baisser et leurs performances augmenter au fil du temps.

 

Effectivement, des imperfections sont actuellement visibles sur certains objets pour les modèles d'entrée de gamme (par exemple : des sortes de stries).

 

Parmi les désagréments sensuels à retenir des premiers modèles d'imprimante tridimensionnelle, il y a : la chauffe, le bruit et une légère odeur. Des scientifiques parlent également d'émissions de particules fines qui peuvent être dangereuses pour les poumons ou le cerveau ( http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-l-impression-en-3d-un-risque-pour-la-sante-54544.html ).

 

Les objets imprimés en PLA commencent à se déformer à partir de 50 °C. Ceci peut être problématique pour des objets à usage alimentaire par exemple. Pour pallier cela, des études sur la composition du PLA sont en cours.

 

Il est possible de faire des tests d'impression 3D en créant un petit cube.

 

Voici les différents paramètres qui peuvent être modifiés pour une imprimante 3D (utilisant des matières plastiques) :

- le changement de la bobine de fil ;

- le calibrage ;

- la température de jet ;

- la température de la plaque ou la base ;

- la langue utilisée ;

- les informations (version de firmware, contact pour la hotline, ...).

 

La vitesse d'impression 3D peut s'exprimer en cm3/h .

 

Des prototypes d'imprimantes 3D grand public utilisant le métal sont en cours de conception en fin d'année 2013 ( http://www.generation-nt.com/revolution-technologique-impression-3d-metal-grand-public-deja-vue-actualite-1822452.html , http://www.3dnatives.com/strong-print-3d-metal/).

 

Il apparraît que chaque imprimante tridimensionnelle sera spécifique à la matière utilisée (plastique, métal, céramique, caoutchouc, verre, carbone, produits alimentaires, papier, etc..), utilisera sa propre technologie et aura ses propres inconvénients (température de chauffe, déchets, particules projettées, ...).

Des imprimantes multimatériaux sont en cours de développement.

En ce qui concerne les déchets, des projets de machine à recycler sont en cours ( http://www.additiverse.com/actualites/2014-06-09/kickstarter-avec-la-strooder-fabriquez-votre-fil-pour-votre-imprimante-3d )

 

 

C) Les imprimantes 3D grand public

Les principaux fabricants d'imprimantes 3D grand public sont 3D Systems et MakerBot.

 

 

Le design a été optimisé pour séduire le grand public.

 

Autres imprimantes 3D grand public :

- une imprimante 3D compatible mac (Apple) : http://www.macworld.fr/mac/actualites,formlabs-preform-mac-os-x,534631,1.htm ;

- une imprimante 3D à moins de 800 euros chez Pearl ;

 

Des imprimantes tridimensionnelles sans fils (wifi) pourront être commandées avec un smartphone (http://www.lsa-conso.fr/produits/zim-l-imprimante-3d,147427 ).

Microsoft envisage de créer des pilotes (drivers) natifs pour imprimantes 3D dans les prochaines versions de Windows qui vont venir. Microsoft a également pour projet de créer une imprimante tridimensionnelle pour fabriquer des objets électroniques.

 

De nouvelles imprimantes 3D grand format commencent à se vendre (http://www.3dnatives.com/imprimez-meubles-3d-bigrep-one/). Des modèles à double flux d'impression voient le jour (http://www.additiverse.com/actualites/2014-02-24/limprimante-3d-big-builder-porte-bien-son-nom).

 

Des salons sont de plus en plus consacrés aux imprimantes tridimensionnelles tels que le célèbre Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas ( http://geeko.lesoir.be/2013/10/02/limpression-3d-fera-parler-delle-au-prochain-ces/ ).

 

Des comparateurs d'imprimantes 3D apparaissent tel que par exemple celui de 3Dnatives ( http://www.3dnatives.com/3D-compare ).

 

Les éditeurs de logiciels connus adaptent leurs logiciels à l'impression 3D : Adobe avec le produit Photoshop CC.

 

Les imprimantes tridimensionnelles s'améliorent sur la gestion de plusieurs couleurs ( http://www.imprimeren3d.net/prodesk3d-imprimante-3d-couleurs-1364-11364/ ).

 

Une imprimante 3D originale faite quasi-intégralement avec des légos :

 

D) Les services relatifs à l'impression 3D

Les premières imprimantes 3D demande tout de même quelques savoirs techniques afin de savoir faire les réglages ou dosages de produits utilisés. En effet, certains objets utiles (tels que des décapsuleurs) peuvent se casser si le dosage de produit est mal effectué. Des sociétés de services, telles que Scuplteo par exemple, sont là pour accompagner l'utilisateur dans sa conception d'objets 3D.

 

Outre Sculpteo cité ci-dessus, voici d'autres sites web qui proposent des services d'impression tridimensionnelle :

* http://www.3biggg.com/ : 3bigg réalise des objets à partir du fichier d'un dessin 3D ou d'une photo. Les matériaux utilisés sont divers ;

* http://www.kidart3d.com/ : kidart3D permet de modeler un objet 3D à partir d'un dessin d'enfant. Toutefois, les traits du dessin ne doivent pas être trop fins (cheveux, bras, mains,...). Ce dessin peut être scanné ou être réalisé avec un logiciel de dessin. Le matériau utilisé est la poudre minéral qui a des propriétés équivalente à un plastique rigide ;

* http://www.3dprintskin.eu/ : 3dprintskin donne la possibilité de commander des objets 3D à partir de catalogues. Il est possible de réaliser se propres créations tridimensionnelles. Les matériaux utilisés sont le PLA (polyactic acid) et l'ABS (un polymère thermoplastique).

* http://www.shapeways.com/ : shapeways est la référence américaine avec un catalogue d'une grande richesse. Les matériaux utilisés pour l'impression tridimensionnelle sont nombreux. Le site web n'a pas de version française mais il est possible de faire ses règlements en euros.

 

Des scanners peuvent saisir les éléments principaux d'objets 3D réels afin d'en créer un fichier dessin qui servira à l'impression 3D. 

 

Dans un avenir plus ou moins lointain il sera possible d'utiliser des matières tels que la cire, le métal ( http://www.newspress.fr/Communique_FR_271600_467.aspx ), la résine, céramique (lampe éolienne 3D,...) ou même des organismes vivants et enzymes .

 

L'impression tridimensionnelle donne des idées de services au secteur Logistique .

 

Des places de marchés (à la manière d'ebay, amazon ou priceminister) spécifiques à l'impression 3D prennent forme. Par exemple, Cowfab qui met en relation des designers vendeurs et des possesseurs d'imprimantes tridimensionnelles acheteurs ( http://www.maddyness.com/startup/2013/10/03/idee-business-cowfab-met-limpression-3d-au-service-des-designers/ ) en retenant une commission sur les transactions.

 

La Poste va proposer des services d'impression 3D à la demande ( http://www.3dnatives.com/la-poste-pourrait-sequiper-en-imprimantes-3d/

 

Des projets de fermes d'imprimantes 3D se mettent en oeuvre.

 

Voici quelques applications pour imprimer en 3 dimensions : 3D Builder de Microsoft .

 

E) Le marché de l'impression 3D

2012 : marché mondial de l'impression 3D = 2,2 milliards de dollars croissance annuelle=30%.

 

Des études prévoient une forte progression des ventes d'imprimantes 3D dans les prochaines années ( http://www.edelweissmag.ch/news/catwalks/les-ventes-dimprimantes-3d-pourraient-quadrupler-dici-2015 ).

 

Pour 2013, Il est possible de retrouver une étude de la startup "3DHubs" sur les tendances relatives aux imprimantes 3D : http://www.3ders.org/articles/20131003-3d-hubs-sharing-3d-printing-trends-on-how-3d-printers-are-being-used.html

 

Le marché des matériaux d'impression tridimensionnelle va prendre un essor très important dans les prochaines années (http://www.3dnatives.com/marche-materiaux-dimprimantes-3d-atteindra-600-millions-dollars-2025/).

 

Les acteurs importants de l'imprimerie 2D s'interressent à la 3D : Hewlett-Packard (http://www.homemedia.fr/actualites/7241-HP-debarquera-marche-imprimantes-3D-mi-2014.html) ou EPSON.

D'autres grands acteurs high-tech se lancent aussi tels que Apple ou Google ( http://www.additiverse.com/actualites/2014-05-17/rumeur-apple-et-google-dans-la-course-aux-imprimantes-3d )

 

En 2014, 1 anglais sur 10 est convaincu par l'impression 3D ( http://www.3dnatives.com/anglais-convaincu-impression-3d/ ).

 

En mars 2014, l'impression 3D représente encore un "marché de niche". Certains fabricants réputés de l'impression attendent que le grand public prenne conscience de ses besoins auprès de professionnels avant de lancer des offres d'imprimantes 3D à leur intention ( http://www.additiverse.com/actualites/2014-03-21/epson-et-hp-c%C3%B4t%C3%A9-imprimantes-3d-m%C3%AAme-combat ).

Un des frein du marché de l'impression 3D tient dans la vitesse d'exécution qui n'est pas optimale. Des projets pour augmenter la vitesse d'impression sont en cours d'élaboration ( http://www.lboro.ac.uk/microsites/enterprise/e2hs/technology/high-speed-sintering.html )

 

F) Les domaines d'application de l'impression 3D

La NASA envisage d'utiliser une imprimante 3D capable de travailler en apesanteur pour réaliser des pièces de rechange (http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/astronautique-nasa-travaille-impression-3d-apesanteur-iss-48349/) .

Les imprimantes 3D de grandes tailles servent pour des usages militaires.

EADS a en projet de se servir de l'impression 3D pour réaliser des parties d'avions.

Il est possible de personnaliser la fabrication d'automobiles.

Il sera également possible de réaliser des drones avec des imprimantes 3D (http://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/genie-industriel-thematique_6341/les-imprimante-3d-au-coeur-des-operations-militaires-article_85714/).

Certains drones seront également utiliser pour faire de l'impression 3D dans des endroits difficiles d'accès.

 

L'usage de l'impression 3D permet ainsi de réduire les coûts et les temps de production.

 

Le domaine médical fera un usage régulier de l'impression 3D (http://www.largeur.com/?p=4022) en créant par exemple : des matériaux dont la matière est similaire à l'os ( chirurgie réparatrice) , des prothèses ( http://www.additiverse.com/actualites/2014-04-24/entre-une-proth%C3%A8se-%C3%A0-42000-et-une-%C3%A0-50-sortie-dune-imprimante-3d-jos%C3%A9-delgado-choisi , http://www.additiverse.com/actualites/2014-07-01/une-texane-marche-avec-une-cheville-sortie-d%E2%80%99une-imprimante-3d) ou des exosquelettes personnalisés pour des personnes handicapées. La chirurgie reconstructrice est en plein essor ( http://www.bienpublic.com/grand-dijon/2014/03/03/une-imprimante-3d-au-chu-de-dijon )

Voici un exemple de remplacement d'un crâne réalisé avec l'impression 3D :

 

Un stylo 3D "Biopen" utilise des cellules souches pour créer des cellules musculaires et osseuses.

Les organes vont être aussi imprimables (foie, rein,...). L'impression tridimensionnelle d'un foie est prévu pour 2014. Reste à savoir si ces organes imprimés ne seront pas rejeté par le corps.

Il est possible d'agrandir le coeur d'un bébé afin de cerner précisément ses malformations (http://www.lepoint.fr/sante/etats-unis-un-bebe-sauve-par-une-imprimante-3d-26-02-2014-1795915_40.php).

Une banque d'os artificiel est en cours d'élaboration.

 

Les dentistes peuvent fabriquer des prothèses dentaires et des couronnes dentaires.

Des pièces pour moteurs d'avion seront fabriqués par la société Rolls Royce avec l'impression 3D (http://www.usinenouvelle.com/article/rolls-royce-va-utiliser-l-impression-3d-pour-ses-moteurs-d-avions.N217967).  

 

Des projets d'impressions tridimensionnelles commandées par la voix sont en cours d'étude ( http://www.generation-nt.com/hands-on-search-yahoo-japan-imprimante-3d-moteur-recherche-actualite-1789252.html ). Par la pensée également (http://www.creanum.fr/news/toutes-les-news/id/1870/l-impression-3d-par-la-pensee-pour-bientot.aspx ). Ceci permettra notamment un usage des imprimantes 3D pour certaines personnes handicapées.

Il sera même possible de fabriquer de la nourriture avec les imprimantes 3D. Ceci ne sera pas sans poser quelques nouveaux problèmes tels que la possibilité de breveter des aliments.

Il est possible de reconstituer une ville entière à l'aide de l'impression 3D ( http://datanews.levif.be/ict/actualite/une-ville-entiere-reproduite-par-des-imprimantes-3d-a-amsterdam/article-4000413710060.htm ).

 

Il est possible de réaliser des dessins ou croquis sur un espace tridensionnelle grâce à un stylo 3Doodler

 

Les domaines de la construction et de l'immobilier vont être en pleine révolution à l'arrivée des nouvelles imprimantes tridimensionnelles qui permettront de construire des bâtiment en ciment à un coût dérisoire ( http://www.imprimeren3d.net/imprimante-p1-p2-p3-maisons-mesure-vendre-12-000-euros-11841/ ). Les briques pourront être de formes et textures différentes et n'auront pas besoin de mortier pour s'assembler ! ( http://www.usine-digitale.fr/article/l-imprimante-3d-joue-les-macons.N270113 ).

 

Le M.I.T. (Massachusetts Institute of Technology) étudie la possibilité d'imprimer des objets 3D à mémoire de forme ( http://www.journaldunet.com/economie/industrie/imprimante-4d.shtml ) . Autres exemples des possibilités d'une imprimante 4D : changment de couleur et mémoire de forme , http://www.tdg.ch/high-tech/oubliez-impression-3d-futur-secrit-4d/story/24096214 .

 

Des techniques de pliages permettent d'imprimer des objets dont la taille dépasse celle de l'imprimante 3D utilisée ( http://www.3dnatives.com/imprimer-des-objets-plus-grands/ ) .

 

Une barrière de corail artificielle a été conçue avec l'impression 3D ( http://www.metronews.fr/high-tech/nous-voulons-creer-une-barriere-de-corail-artificielle-avec-une-imprimante-3d/mmjp!jxXJ3QEmnUmXQ/ ).

 

Des fers à cheval allégés peuvent être imprimés ( http://www.economiematin.fr/ecoquick/item/6818-impression-3d-revolution-pmu ) . 

 

Un photomaton 3D a été inventé par par un français. 

 

Un portrait pourra être imprimé en chocolat ( http://www.3dnatives.com/faites-vous-tirer-portrait-chocolat/ ). Chocabyte est une des premières imprimantes grand public pour créer des structures 3D en chocolathttp://www.generation-nt.com/chocabyte-imprimante-3d-chocolat-moins-100-actualite-1871372.html ).

 

Des fruits pourront être fabriqués avec une imprimante 3D.

 

Il est possible de créer des objets avec de la pâte à crèpes ! ( http://kulturegeek.fr/news-28762/apres-limpression-3d-limprimante-crepes ).

 

Les films d'animation vont pouvoir être réalisés avec de petits budgets grâce à l'impression 3D ( http://www.additiverse.com/actualites/2014-05-19/found-paradise-un-mini-m%C3%A9trage-fait-sur-google-sketchup-et-une-imprimante-3d ).

 

La micro-impression 3D fait son apparition en fin d'année 2013 ( http://3dmicroprint.com/ ). Des objets de taille microscopique peuvent désormais être fabriqués.

 

Le domaine musical va pouvoir sortir des nouveaux disques imprimables. Ci-dessous l'exemple de Daniel CHENEVEZ (connu initialement pour le groupe Niagara) :

 

Le domaine de la restauration pourra bientôt imprimer des modèles de pâtes à la demande. Fini les stocks ! ( http://www.clubic.com/technologies-d-avenir/imprimante-3d/actualite-610138-insolite-pates-barilla-interesse-impression-3d.html ). Des "robots barmen" seront bientôt en cours de fabrication ( http://www.additiverse.com/actualites/2014-05-29/diy-imprimante-3d-un-robot-barman-%C3%A0-faire-des-cocktails ).

 

Le modèle d'imprimante 3D Foodini va permettre de faire de la cuisine ( http://www.jolpress.com/foodini-impression-3d-invite-dans-cuisine ) .

 

La mode et le domaine vestimentaire vont également utiliser de plus en plus les techniques d'impression 3D ( http://www.3dnatives.com/imprimante-3d-vetements-fin-annee/ ). Des tricots en laine peuvent être réalisés plus aisément (http://www.additiverse.com/actualites/2014-02-21/open-knit-limprimante-3d-%C3%A0-tricoter). Des chaussures fabriquées sur mesure chez soi ! (http://dailygeekshow.com/2014/03/28/creez-vos-propres-chaussures-en-3d-et-imprimez-les-gratuitement-depuis-chez-vous/)

 

Les opticiens vont concevoir des lunettes sur mesure grâce à l'impression 3D (exemple de Lissac : http://opticien-presse.fr/2014021402lissac-integre-limprimante-3d-a-son-offre-de-lunettes-sur-mesure/ )

La Chine va fabriquer des imprimantes 3D de grande dimension ( http://www.bilan.ch/techno-les-plus-de-la-redaction/la-chine-construit-des-imprimantes-3d-geantes ).

 

Des bijoux en 3 dimensions personnalisables sont désormais possibles (http://datanews.levif.be/ict/actualite/l-impression-3d-en-passe-de-se-democratiser-grace-a-hema/article-4000542512688.htm).

 

Dans le domaine de la téléphonie mobile, il existe désormais des imprimantes 3D qui fabriquent des modules pour smartphones ( http://www.zesmallfactory.com/blog/339-3d-systems-et-google-developpent-une-imprimante-3d-ultra-rapide-pour-limpression-3d-de-modules-de-smartphones/ )

 

Conception d'objets à échelle nanométrique ( http://www.numerama.com/magazine/29216-ibm-demontre-l-impression-3d-a-echelle-nanometrique.html ).

 

Conception de jouets pour enfants : l'industrie du divertissement Disney permet de créer des peluches en laine grâce à l'impression 3D; ainsi que des enceintes ayant des formes différentes ( http://www.additiverse.com/actualites/2014-05-09/imprimante-3d-un-ours-en-peluche-20-et-une-enceinte-interactive-pour-disney ).

 

Dans le domaine du maquillage, il sera possible de créer sa gamme grâce à une imprimante 3D spécifique ( http://www.meltystyle.fr/impression-3d-du-maquillage-a-la-demande-avec-mink-a281746.html ).

 

Le domaine de l'humanitaire pourra également tirer profit de l'impression 3D ( http://www.meltystyle.fr/impression-3d-quand-la-technologie-peut-sauver-des-vies-en-syrie-a282338.html ).

 

Et la Recherche bien ententendu. Par exemple : comprendre comment les requins nagent vite.

 

G) Conception de projets d'impressions 3D sous licence et logiciels libres ("Open Source")

Léo Marius, étudiant à l'Ecole supérieure des arts et du design de Saint-Etienne (Esadse), a conçu les plans d'un appareil photo argentique "Open Reflex 01" et l'a réalisé en utilisant une imprimante tridimensionnelle de son école ( http://leomarius.com/albums/openreflex/ ).

 

Voici un article relatif à : d'autres projets open-source d'impressions 3D.

 

Autodesk lance son imprimante 3D en "Open Source" ( http://www.industrie-techno.com/autodesk-lance-son-imprimante-3d.29904 ).

 

H) Les enjeux politiques, économiques, juridiques et sociales de l'impression 3D

La technologie d'impression 3D est une opportunité pour certaines nations de relocaliser la production de certains produits dont le coût de la main d'oeuvre était élevé jusqu'à présent ( http://business.lesechos.fr/directions-generales/strategie/l-impression-3d-va-permettre-de-relocaliser-la-fabrication-des-chaussures-salomon-9586.php ).

 

L'impression 3D est la possibilité de sauver certaines entreprises de la faillite ( http://www.lelezard.com/communique-4287832.html ).

 

Des centres de recherches sont créés par certains pays pour être à la pointe de la technologie de l'impression 3D ( http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/76137.htm ).

 

Le dépôt de brevets concernant les imprimantes tridimensionnelles promet de belles batailles juridiques entre les sociétés concurrentes.

 

L'impression 3D va également poser des problèmes de droit relatif à la propriété intellectuelle. Elle va permettre plus facilement la contrefaçon et le "piratage" d'oeuvres protégées jusqu'à présent. Problème qui touche déjà les logiciels et les oeuvres audiovisuelles. Qui sait ? Peut-être verra-t-on une taxe sur les imprimantes 3D similaire à celle qui existe sur les stockages de masse (disques durs, cédéroms,etc..) en informatique ?

Des systèmes similaires aux DRM sont envisagés pour la protection des droits des auteurs d'objets ayant une marque déposée ( http://www.pcworld.fr/peripheriques/actualites,entreprise-californienne-devoile-son-drm-pour-imprimantes-3d,541583,1.htm )

Exemples de problèmes de droits d'auteur :

- http://www.clubic.com/technologies-d-avenir/imprimante-3d/actualite-578176-impression-3d-editeur-jeux-video-appelle-droits-auteur.html

 

Le cabinet d'étude Gartner estime, à 100 milliards de dollars par an d'ici 2018, le manque à gagner pour les entreprises dont les droits intellectuels ne seraient pas respectés.

 

Quoi qu'il en soit, il sera nécessaire de mettre en place un système de marquage infalsifiable (tel que par exemple sur les billets ou les licences de logiciels ou une empreinte digitale) pour distinguer le vrai du faux.

La répression de la contrefaçon d'objets tridimensionnelles va également poser le problème du lieu du délit car les pays ont chacun un système judiciaire qui leur est propre. Le débat relatif à la règlementation d'Internet n'a pas fini d'être à l'ordre du jour !

 

La contrefaçon pose également le problème de la dangerosité de l'usage des objets fabriqués car les produits utilisés pour la fabrication peuvent être de mauvaise qualité ou les quantités utilisées mal calibrées par rapport aux originaux.

 

Les possibilités de reproduire une personne en 3 dimensions va poser également des problèmes de droits à l'image en termes juridiques.Par exemple, pourra-t-on utiliser impunément la copie tridimensionnelle de son acteur, ou son actrice préférée, pour faire la promotion d'objets commercialisés ?

Est-ce qu'une peronne ne devra pas breveter son image tridimensionnelle afin de "ne pas être utilisé" contre son gré ? Par exemple, il sera peut-être possible de réaliser des masques tridimensionnels pour usurper l'identité d'une personne.

 

Il ne sera pas possible de transformer un objet existant avec un objet imprimé en 3D sans l'accord dudit objet existant ( http://www.village-justice.com/articles/Imprimante-contrefacon-reproduction,15958.html ).

 

L'impression tridimensionnelle va de plus en plus remettre en question les principes actuels de logistique "physique" (tel que le transport de marchandises, l'entreposage, main-d-oeuvre inhérente), de frais de douane, de TVA, de vente au détail "classique".

 

L'utilisation d'imprimantes XXL va permettre de boulverser les marchés dans différents secteurs de construction. La Chine prend de l'avance sur ce point.

 

Des "journées-découverte" sont organisées en France pour montrer l'importance que va prendre l'impression 3D dans les prochaines années ( http://www.ouest-france.fr/lepn-lheure-de-limprimante-3d-2570979 ).

 

Les formations de "designers" et d'infographistes vont avoir beaucoup de succès. 

 

Plus généralement, les écoles et centres de formations mettent en place des enseignements relatifs à l'impression 3D ( http://www.espacedatapresse.com/fil_datapresse/consultation_cp.jsp?ant=reseau_2769580 , http://www.lhebdodustmaurice.com/Communaute/2013-09-19/article-3395014/Une-imprimante-3D-pour-le-Departement-de-genie-mecanique-du-College-Shawinigan/1 ).

 

La technologie 3D commence à être enseignée et mise à le disposition de pays moins développés que le notre (http://www.jactiv.ouest-france.fr/ils-sactivent/initiatives/vietnam-deux-chercheurs-rennais-forment-limpression-3d-24311).

 

Les pays émergents continue à rattraper le retard à vitesse grand V dans le domaine de l'impression 3D notamment dans le domaine de l'enseignement et de la recherche ( http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/74238.htm ).

 

Certains fabricants d'imprimantes 3D mettent en place des programmes visant l'installation d'imprimantes 3D dans les écoles (par exemple Makerbot http://www.generation-nt.com/makerbot-veut-installer-imprimante-3d-dans-chaque-ecole-actualite-1813462.html ).

 

Des projets de constructions d'imprimantes 3D à partir de déchets recyclés sont en train de voir le jour ( http://www.lomeinfos.com/sports/87-technologie/620-le-togolais-afate-gnikou-le-concepteur-de-l-imprimante-3d-ecologique-et-democratique ).

 

Certaines régions ou pays insulaires, comme Haïti, pourront imprimer directement des pièces détachées sans avoir les inconvénients de l'importation en terme de délais ( http://www.haitilibre.com/article-10243-haiti-technologie-l-impression-3d-fait-son-entree-en-haiti.html ).

 

De plus en plus de salon seront dédiés à l'impression 3D : 3D Printshow à Paris (http://www.itrnews.com/articles-top10-jour/144270/3d-printshow-rendez-capitale-acteurs-marche-impression-3d.html , http://www.lexpress.fr/tendances/produit-high-tech/3d-print-show-les-nouveautes-de-l-impression-3d_1296177.html), 3D Print à Lyon ( http://www.usine-digitale.fr/article/en-plein-boom-l-industrie-de-l-impression-3d-s-expose-a-lyon.N269599 ).

 

Leroy Merlin se lance dans l'initiation de l'impression 3D dans ses magasins ( http://www.imprimeren3d.net/leroy-merlin-initie-limpression-3d-ses-magasins-11521/ ).

 

Les premières imprimantes 3D à destination des enfants voient le jour en cette fin d'année 2014.

 

L'impression tridimensionnelle est en train de révolutioner également le domaine de l'habitat. Par exemple en avril 2014, 10 maisons ont été construites en 24 h en Chine ( http://www.maxisciences.com/imprimante-3d/imprimante-3d-10-maisons-construites-en-moins-de-24-heures_art32422.html ). Le coût des maisons construites va ainsi baisser ( http://dailygeekshow.com/2014/04/21/pour-moins-de-3500-e-offrez-vous-une-veritable-maison-realisee-par-une-imprimante-3d-geante/ ).

 

I) Réflexions sur l'impression 3D

Il est fort probable que les prochains génies technologiques seront des cyber-designers ou des bons techniciens du scanner 3D.

Comme ce fut le cas pour l'informatique, la sensibilisation à la conception d'objet tridimensionnelle à l'aide d'imprimantes 3D devra très probablement faire l'objet d'un enseignement dès le plus jeune âge.

 

Est-ce que le côté narcissique des potentiels acheteurs ne va pas être le moteur des ventes d'imprimantes tridimensionnelles grand public ? Effectivement, des objets pourront être réalisés pour reproduire physiquement les gens aussi bien de l'intérieur que de l'extérieur de leur enveloppe corporelle. De plus, des objets relatifs à leurs besoins et leurs envies pourront être fabriqués sur mesure.

 

Les constructions du futur utiliseront probablement des systèmes d'impression 3D ( http://www.presse-citron.net/une-imprimante-3d-pour-construire-des-maisons-en-24-heures , http://www.sciencesetavenir.fr/high-tech/20140121.OBS3149/l-impression-3d-s-attaque-aux-batiments.html , http://www.additiverse.com/actualites/2014-04-14/architecture-limpression-3d-%C3%A0-base-de-soleil-et-de-sable-pour-%C3%A9riger-des-buildings). Ces systèmes seront constitués à l'aide d'automates pouvant construire des constructions en un temps record et dans n'importe quel milieu (villes, campagnes, plateformes, îles, régions désertiques, planètes, astres,...).

 

L'essor de l'impression 3D va probablement induire l'apparition d'un vocabulaire inhérent à l'impression tridimensionnelle ; comme cela a pu être le cas avec l'arrivée de la cigarette électronique où le terme "vapoter" et différent du terme "fumer". Cela aura également des conséquences sur les termes juridiques relatifs à la 3D employés.

 

Pourra-t-on matérialiser un jour en 3 dimensions l'infiniment petit ou l'infiniment grand ou plus généralement l'invisible ?

 

Avec une imprimante 3D ultra-perfectionnée, est-ce que les possesseurs ne deviendront-ils pas comme des rois à la tête d'une armée de robots ou drones ou d'un arsenal militaire d'armes conventionnelles ( http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201311/08/01-4708872-une-arme-en-metal-aurait-ete-imprimee-en-3d.php ) ou biologiques qui échappent à tout contrôle ? Comment se protéger d'un tel scénario catastrophe ?

Certains pays souhaitent gérer au plus tôt cette forme d'insécurité en mettant en place une législation adaptée ( http://www.additiverse.com/actualites/2014-05-23/impression-3d-laustralie-interdit-la-diffusion-des-armes-en-plastique-sous-toutes-ses-formes ).

 

Il faut signaler que le concept d'impression 3D et d'imprimantes 3D ont inspiré plusieurs auteurs de sciences-fictions. Parmi ceux-ci citons :

- Hergé qui dans la bande-dessinée et film "Tintin et le lac aux requins" montre l'invention d'une machine qui photocopie des objets en 3 dimensions à l'aide d'une pâte spéciale inventée par le professeur Tournesol ;

- Arthur C. Clarke avait parlé d'une "machine à répliquer" les objets dans les années 60 ;

 

Dans le film de science-fiction  "Forbidden Panet" (Titre français : "Planète interdite"), il est fait mention d'une machine technologique extra-terrestre pouvant créer des réels êtres animés tridimensionnels par la pensée. Le meilleur et le pire pouvait être ainsi créé.

 

Dans une certaine mesure, les créations en LEGO ( http://www.economiematin.fr/ecoquick/item/8813-imprimante-lego-3d-modeles-jeux-innovation-projet )et autres MECCANO sont dans une certaine mesure précurseurs d'une impression 3D "manuelle". 

Des mondes virtuels de jeux vidéo, pourront prendre forme ( http://www.gameblog.fr/news/42565-les-mondes-de-minecraft-sont-fabriques-avec-des-imprimantes- ).

 

Avec la micro-impression 3D, il sera probalement possible de créer des objets pouvant voyager à l'intérieur du corps humain comme dans le film "Innerspace" de Joe Dante.

 

(la plupart des informations sont tirées de Wikipedia article "Impression tridimensionnelle" et de recherches sur Internet)

Publié dans L'Impression, 3D, High-Tech

Commenter cet article

ZEBRA GC420T 09/03/2014

Post intéressant. Keep it up bon travail.

Dias Jaïme 08/04/2014

Article très intéressant et très bien développé. Si tu cherche d'autres infos sur l'impression 3D n'hésite pas à passer sur notre blog, nous traitons régulièrement ce sujet.

http://okego.fr/blog/

imprimez moins cher 22/04/2014

les tutoriels sont excellents ! Merci pour ces partages.

imprimez moins cher 12/06/2014

Le succès des 3D est imminent.

Guiet 16/06/2014

Très bon article sur l'impression 3D. Sachez que les prix continuent de baisser. vous oubliez la marque qui va devenir leader sur le marché qui est PP3DP, marque chinoise très fiable et que l'on peut trouver à 625 euros sur le site de machines-3D. Super imprimante vraiment.