Lutte contre les virus informatiques : la prévention

Publié le par djose4

Prévention contre les virus informatiques

"Prévenir" le danger d'un virus informatique, c'est déjà comprendre par quels moyens celui-ci pénètre dans l'ordinateur.
Sachez que le moyen principal de l'entrée d'un virus se situe entre la chaise et l'ordinateur : c'est vous !

Il est bien évident que vous n'introduisez pas de virus intentionellement dans votre propre ordinateur car c'est souvent par ignorance.
Ceci dit, les autres responsables peuvent être également ceux qui vont vous aider à installer des programmes ou qui vont vous conseiller des moyens "très économiques" pour avoir les logiciels "dernier cri", les musiques et chansons à la mode ou les dernières vidéo "en vogue".

Voici les principales "portes d'entrée" des virus :
- Internet ;
- le réseau informatique professionnel ou domestique ;
- la clé USB ;
- les mémoires flash ;
- le disque dur ou le matériel informatique d'occasion récupérés chez une de vos connaissance ;
- le lecteur/graveur de cédéroms ou dévédéroms ;
- le modem "bas débit" analogique ou RNIS ;
- le très vieillissant lecteur de disquettes ;
- et également le très viellissant lecteur zip.

Rassurez-vous, ces "portes d'entrées" ne suffisent pas à elles-seules pour qu'un virus puisse pénétrer dans "le corps psychique" de votre ordinateur. D'ailleurs "le corps psychique" de votre ordinateur s'appelle le "Système d'Exploitation" (traduction française du terme anglais : "Operating System" ou O.S. ) .

Il existe une multitude de virus informatiques qui sont nés au fil des années et, par conséquent, qui sont plus ou moins efficaces suivant les systèmes d'exploitations (et la version de ceux-ci) en cours lors de la "date d'apparition" d'un virus spécifique.
Voici les principaux systèmes d'exploitation plutôt d'un usage personnel mais aussi professionnel : Windows (Microsoft), Mac OS (Macintosh), Linux ("Open Source") et Chrome OS (Google) ;
Voici ceux d'un usage essentiellement professionnel : Unix, AS400 .
Sans compter les systèmes d'exploitation plus spéfiques à l'émergence des "appareils mobiles" (téléphones, PDA, iPhone, ...).

Par exemple : un virus, créé pour créer des dysfonctionnements sous Windows 98 (édité par Microsoft), sera généralement inefficace pour créer des dysfonctionnements sur une version ultérieure telle Windows Vista  ou sur le systéme d'exploitation édité chez un "confrère" tel Mac OS (édité par Macintosh).

Toutefois, tant que l'utilisateur ne manipule pas un terminal (un simple écran relier à un clavier tel le Minitel en son temps), il devra prendre toutes les mesures nécessaires pour sécurisé, voire péréniser, son cheminement professionnel ou privé avec ce merveilleux outil qu'est l'Informatique.

L'idéal d'une protection parfaite est :
- d'investir dans du matériel neuf avec une technologie "High-Tech" et des logiciels neufs acquis légalement (donc qui n'a jamais servi) par l'intermédiaire d'un réseau de distribution fiable et reconnu ; 
- une connexion Internet chez le plus sérieux F.A.I. (Fournisseur d'Accès Internet tels Orange, Free, SFR, Bouygues), d'avoir tous les plus grands logiciels "antivirus" qui existent ; 
- d'avoir les meilleurs "parre-feux" matériels et logiciels ;
- d'avoir de la documentation exhaustive sur les logiciels et matériels utilisés ;
- de suivre régulièrement des formations informatiques.

Un véritable sacerdoce !

En fait, un utilisateur lambda, qui n'est pas informaticien et avec des moyens financiers limités, ne peut pas investir suffisamment de temps et suffisamment d'argent pour garantir une sécurité antivirale parfaite à son système informatique. 

De toute façon, même en étant informaticien "hors-pair" et en ayant parmi les gens les plus fortunés de ce monde, cet idéal ne peut pas être atteint car il existera toujours des personnes plus ingénieuses pour contourner les protections.

"La peur n'évitant pas le danger", la mise-en-place de mesures de prévention selon ses moyens financiers et sa disponibilité permettra de "limiter la casse" ou de retarder l'intrusion d'un virus "destructeur".

Il est indispensable d'effectuer souvent des sauvegardes des données importantes au moins une fois par semaine sur un autre support de stockage que le disque dur de son ordinateur : cédéroms, dévédéroms, clés USB, disques durs externes ou d'un autre ordinateur en réseau, "coffres-forts virtuels",...  
Les sauvegardes de données seront nécessaire pour la mise-en-place d'une solution curative en cas d'infection par un virus informatique. Ceci dit en passant, les sauvegardes de données sont aussi indispensables en cas d'une panne toute bête du disque dur de votre ordinateur.

La mise-en-place judicieuse d'un logiciel d'antivirus, d'un parre-feu et les mises-à-jour de sécurité existantes ("patchs" ou "services pack") pour les logiciels de votre ordinateur vont contribuer à le préserver de dysfonctionnements dûs à l'intrusion d'un virus informatique. Un mauvais paramétrage de ces 3 moyens principaux de lutte contre les virus informatique entraînera des ralentissements voire des blocages lors de l'utilisation des programmes de votre ordinateur.

Voir également les articles suivants :

- Lutte contre les virus informatiques : prévention, répression et cure ;

Commenter cet article