Les filaments 3D

Publié le par djose4

Les filaments 3D

 

Les différents types de filaments :

PLA (acide polyactique), PHA (polyhydroxyalkanoate), ABS (Acrylonitrile Butadiène Styrène), PETG (Polytéréphtalate d'ÉThylène), HIPS (High Impact PolyStyrène), PVA (PolyAcétate de Vinyle), PC (PolyCarbonate), SWF (SeaWeed Filament), Flex et nylon

 

Il est important de vérifier la compatibilité du filament avec l'imprimante utilisée. 

 

Le PLA est le filament le plus facile à utiliser pour les impressions et c'est le moins toxique au niveau des vapeurs émises durant une impression.

Le PLA et le PHA sont des matières qui peuvent être combinés avec d'autres matériaux : des poudres métalliques (cuivre, argent, or, bronze, laiton), des minéraux, de la bière (http://www.3dnatives.com/filament-imprimantes-3d-biere-28102015/), du café, du chanvre, du liège (http://www.3dnatives.com/filament-liege-colorfabb-02102015/), du bois, de la noix de coco, du bambou, . 

Pour les pièces techniques, il est préférable d'utiliser de l'ABS ou du nylon mais la toxicité est plus importante et nécessite un système d'aération optimal.

Le Flex est bien évidemment utilisé pour les pièces nécessitant une flexibilité marquée mais est plus difficile à imprimer.

Le PETG est un plastique alimentaire résistant aux hydrocarbures et utilisé pour les pièces en contact avec les aliments.

Le HIPS et le PVA sont des matériaux solubles (Delimonen pour le premier, eau pour le second) qui servent généralement de support d'impression/échafaudage.

Choix du matériau soluble de support (appelé aussi échafaudage) en fonction de leurs propriétés similaires :
* le polyacétate de vinyle (PVA) sera associé au PLA; il a uniquement besoin d'eau pour être dissous
* le "High Impact Polystyrère" (HIPS) sera associé à l'ABS; il peut être dissous dans du limonène  ("raft"/radeau ou support/échafaudage). 

 

Le prix du filament est souvent révélateur de la qualité de celui-ci et n'est pas le critère d'achat à privilégier. En effet, un filament de basse qualité peut nécessiter un temps d'impression plus long et un post-traitement important qui risquent d'être décourageant et contre-productif au final. Le filament acheté doit avoir un faible "warping" (tendance à se décoller de la couche au-dessus ou au-dessous durant l'impression), un diamètre régulier et l'absence de bulles d'air.

 

(Article à consulter ; http://www.3dnatives.com/conseils-experts-filament/ )

 

Études de nocivité des filaments :

- http://www.clubic.com/mag/sciences/actualite-793916-impression-3d-sante.html

 

Les filaments peuvent être sensibles aux conditions de températures, hygrométrie et courants d'air dans lesquelles ils sont utilisés.

Par exemple, certaines impressions ont donné des fumées blanches ou l'apparition de bulles sur les objets imprimés à cause de filaments ayant absorbés de l'humidité. 

 

 

Commenter cet article