Poésies en balade : JESUS PASSE

JESUS PASSE

 

Jésus sa croix sur le dos plie sous celle-ci qui est lourde.

Traverse les rues étroites et mal pavées de la ville.

Des odeurs de viandes faisandées viennent des étals du boucher, le cuir âcre des bourreliers, les épices diverses se répandent dans une atmosphère lourde.

Les ordures dégringolent du pas des portes où tout le monde se bouscule pour le voir passer.

Quelques chiens et chats se courent après, une vie de tous les jours se continue.

Jésus passe.

Courbé, ensanglanté, en sueur il va vers son destin.

On ne peut pas s’imaginer que la vie continue pour les autres qui sont venus pour certains voir une attraction « le roi des juifs ».

Les armures et les bottes

de soldats au fond des ruelles font un bruit insupportable,

Jésus passe

Le regard humble, un coq chante,

des enfants s’amusent

Jésus passe

Il arrive au Golgotha tout trempé

de sueur et de sang, le visage émacié, sa croix sur l’épaule très lourde.

Jésus passe

Des soldats lui ôtent sa tunique, la croix est déjà en place qui l’attend.

Le bruit du marteau, les cris de la foule, sa mère qui pleure.

Le ciel s’assombrit un claquement dans le ciel déchire le rideau.

Un souffle de l’esprit saint vient

sur Jésus qui est déjà

sous la protection de son père.

 

MIREILLE